GP Belgique 2023 programme et météo
Autres

Grand Prix de Belgique 2023 : programme complet, bulletin météo et favoris

27 juillet, 2023

Nous pensions un temps que le Grand Prix de Belgique 2023 ne figurerait pas au calendrier de la F1. Finalement, il y est, avec un programme alléchant, puisque qu’une course sprint sera disputée. Si à l’avenir, il faudra peut-être se contenter d’une alternance, avec une venue à Spa tous les deux ans, pour l’heure, laissons place à la course. Unibet vous présente le programme complet du week-end, le bulletin météo, les caractéristiques de Spa et les principaux favoris de la 12e manche du championnat du Monde.

Le programme du GP de Belgique 2023

Le grand cirque de la Formule 1 débarque en Belgique quelques jours à peine après le Grand Prix de Hongrie. À Spa, les pilotes disputeront la dernière course d’une première partie de saison chargée – ils partiront ensuite quelques semaines en vacances, le prochain Grand Prix ayant lieu fin août. Le programme du GP de Belgique suit celui d’un week-end sprint, comme à Bakou et en Autriche plus tôt dans la saison.

Vendredi 28 juillet 2023

13h10 – Essais libres 1 (F1)

14h55 – Qualifications (F3)

15h50 – Qualifications (F2)

16h40 – Qualifications (F1)

Samedi 29 juillet 2023

09h55 – Course 1 (F3)

11h40 – Sprint Shootout (F1)

13h35 – Course 1 (F2)

16h15 – Course Sprint (F1)

Dimanche 30 juillet 2023

08h25 – Course 2 (F3)

09h50 – Course 2 (F2)

15h00 – GP de Belgique de F1

Quelle météo pour le Grand Prix de Spa ?

La pluie est attendue ce week-end à Spa. Les prévisions ne sont pas favorables, surtout le vendredi et le samedi. La course de dimanche devrait, selon les derniers bulletins, se dérouler sur piste sèche.

Étant donné que nous sommes sur un week-end sprint, il n’y a aura qu’une seule séance d’essais libres. Si celle-ci venait à être annulée en raison des conditions météorologiques, les premiers tours de roues se feraient lors de la séance de qualification. Il pourrait y avoir des surprises, les écuries ayant peu de temps pour trouver la bonne configuration.

Il y a des risques d’orage, et les conditions pourraient changer rapidement. Nous devrions tout de même éviter le fiasco de 2021.

Vendredi 28 juillet 2023

Très nuageux, possibilité de foyers orageux

Bruine suivie d’averses

Risque de pluie 50% – Max 20°

Samedi 29 juillet 2023

Très nuageux, possibilité de foyers orageux

Quelques averses

Risque de pluie 60 % – Max 21°

Dimanche 30 juillet

Ciel très nuageux avec de courtes éclaircies

Possibilité d’averses en fin d’après-midi

Risque de pluie 45 % – Max 17°

Favoris du Grand Prix de Belgique 2023

Max Verstappen est évidemment le grandissime favori. Il a remporté neuf des 11 Grands Prix disputés cette saison, et reste sur deux succès consécutifs à Spa. Il sera à la maison ou presque. Nous attendons une marée orange en provenance des Pays-Bas, il sera aussi soutenu par de nombreux belges, puisqu’il est né au pays et qu’il possède la double nationalité.

L’autre pilote à suivre n’est autre que Lando Norris. Il vient de signer trois podiums consécutifs, dont deux deuxièmes places. Ses temps sont excellents, il sera un sérieux prétendant, non pas pour la victoire, mais le Top 3.

Hamilton pourrait lui aussi se hisser sur le podium. Cette saison, il navigue régulièrement entre les troisièmes et quatrièmes places. Le week-end dernier, en Hongrie, le britannique a signé la pole, une première depuis le GP d’Arabie Saoudite en 2021.

Caractéristiques du circuit de Spa-Francorchamps

Le circuit de Spa est sans doute le préféré des pilotes. Surnommé le « toboggan des Ardennes », il est vallonné et offre une grande variété de virages. Plus qu’ailleurs, le tracé permet de mettre en avant le talent des pilotes.

Spa-Francorchamps est l’un des circuits les plus mythiques de la Formule 1, il est également réputé rapide. C’est aussi le plus long du championnat – il mesure un peu plus de sept kilomètres de long.

Premier secteur

La ligne droite de départ/arrivée est extrêmement courte. Les dépassements sur cette zone ne sont pas légions, surtout au premier tour, au moment où les feux s’éteignent. Les pilotes abordent le premier virage lentement, il s’agit d’une épingle à cheveux. La suite du premier secteur constitue la partie la plus rapide du circuit. Il y a d’abord le célèbre raidillon, une succession de virages à grande vitesse, le tout en descente puis en montée. Les pilotes s’engagent à plus de 300 km/h sans en voir la sortie.

Les monoplaces filent ensuite à toute allure sur la ligne droite de Kemmel – elles dépassent alors les 320 km/h.

Deuxième secteur

Le deuxième tiers du tracé est le plus sinueux, le plus technique. On y trouve une grande variation de virages. D’abord une chicane, suivi d’un droit à 90°, roulant. Plus loin, les pneumatiques sont mis à l’épreuve dans de longues courbes rapides : Bruxelles, qui donne l’impression de ne jamais s’arrêter, et le double gauche de Pouhon. Cette portion est courue à des vitesses vertigineuses, d’autant que nous sommes en descente.

Troisième secteur

Après deux virages droite, le secteur 3 débute par une longue section permettant d’emmagasiner de la vitesse. Nous sommes sur une longue ligne droite, marquée par deux légères courbes à gauche. Les pilotes négocient ensuite une dernière partie technique, une chicane en S, juste avant la ligne droite des stands.

10 derniers vainqueurs du GP de Belgique

2022 – Max Verstappen

2021 – Max Verstappen

2020 – Lewis Hamilton

2019 – Charles Leclerc

2018 – Sebastian Vettel

2017 – Lewis Hamilton

2016 – Nico Rosberg

2015 – Lewis Hamilton

2014 – Daniel Ricciardo

2013 – Sebastian Vettel