Football

L’OM n’y arrive plus en Coupe de France

6 janvier, 2023janvier 8th, 2023

« On veut la gagner » ; tels étaient les propos d’Igor Tudor cette semaine, au moment d’évoquer la Coupe de France. Un objectif ambitieux, qui à moindre échelle, rappelle un certain Champions Project. Car remporter la Vielle Dame ne sera pas une mince affaire pour l’OM, tant les phocéens peinent à performer dans cette compétition ces dernières années.

1989 – voici à quand remonte la dernière victoire de Marseille dans la plus veille compétition française de football. Un succès 4 à 3 contre Monaco, obtenu en grande partie grâce à un Jean-Pierre Papin des grands soirs, auteur d’un triplé.

Sur le Vieux-Port, la Coupe de France se fait attendre. 34 années de disette, une éternité pour certains, une anomalie pour d’autres. D’autant que sur la période, Marseille, c’est tout de même quatre titres de champion de France, trois Coupes de la Ligue, deux Trophées des Champions, une Ligue des Champions et quatre autres finales européennes. À l’opposé, l’OM s’est bien hissé en finale de la Coupe de France en 1991, 2006, 2007 et 2016, mais a toujours trouvé plus fort sur sa route, en l’occurrence Monaco, Paris à deux reprises, et Sochaux.

Mais alors, pourquoi les olympiens n’y arrivent pas en Coupe de France ? Éléments de réponse avant que Marseille ne débute sa campagne, contre Hyères.

La part belle au championnat

Depuis plusieurs saisons, l’objectif est clair du côté de la Commanderie : terminer à l’une des trois premières places du championnat, pour s’assurer un ticket en Ligue des Champions. Une pression au long cours, qui peu à peu, a poussé l’OM à délaisser la Coupe de France.

Quand des équipes de bas de tableau voient en cette compétition l’opportunité de créer une dynamique, quand des clubs qui ne jouent rien y voient une façon d’enjoliver une saison, avec à la clé une qualification européenne, quand Paris y voit un moyen d’affirmer sa domination en France, Marseille n’y trouve que peu d’intérêt. Quasiment assuré d’obtenir un ticket en C3 ou C4 chaque saison, l’OM préfère se focaliser sur le championnat, et viser une deuxième ou troisième place, synonyme de C1.

Le PSG et les petits, les bourreaux de l’OM

Depuis 1995, parisiens et marseillais ont croisé le fer à huit reprises en Coupe de France. Avec à chaque fois, une victoire du club de la capitale. Si bien que, Marseille, longtemps l’équipe la plus titrée dans la compétition avec 10 succès, est aujourd’hui dépassé par le PSG (14 titres).

Outre ces défaites à répétition face au grand rival, l’Olympique de Marseille a enchainé des éliminations contre des équipes de deuxième division : Gueugnon en 2000, Châteauroux en 2001 et Evian en 2011. Pire, des résultats honteux contre des clubs amateurs sont venus ternir la relation qu’entretenait le club avec la Coupe de France. Il y a d’abord eu Angers (National) en 2005, puis Carquefou, Quevilly, Grenoble, Andrézieux-Bouthéon et Canet. Laxisme ou simple désintérêt qui se ressent sur les prestations ? Marseille a en tout cas perdu la ferveur de la coupe nationale et n’est plus cette ogre qui fait peur. Les petits poucets, à l’instar de Hyères ce week-end, savent d’ailleurs qu’ils ont tous un coup à faire.

La magie de la Coupe de France

Quand une saison de Ligue 1 s’apparente à un marathon de 38 journées, il suffit de quelques matchs à élimination pour atteindre le dernier carré de la Coupe de France. Dès lors, tout est possible, comme une finale Nice vs Nantes, ou deux victoires de l’En Avant Guingamp, d’abord en 2009 puis en 2014.

La coupe réserve chaque année son lot de surprises et finalement, il n’est pas si surprenant qu’une équipe du calibre de Marseille ne soit plus parvenue à la remporter depuis si longtemps. Monaco est d’ailleurs dans les mêmes standards, puisque la dernière victoire des monégasques remonte à 91, contre l’OM justement. Il est vrai que ces deux clubs auraient pu se retrouver en finale la saison suivante, mais la tragédie de Furiani passant par-là, nous ne connaitrons jamais le résultat de la demi-finale Bastia vs Marseille.

 

Si Tudor décide de faire de cette Coupe de France 2022/2023 un objectif, le parcours de Marseille cette saison sera peut-être honorifique. Mais nous l’avons vu, il y a peu de certitudes avec cette Vieille Dame, qui aime jouer des tours. Ce qui est sûr, c’est que le parcours des phocéens sera semé d’embuche, et que l’OM devra d’abord se défaire des petits. Avant d’espérer ne pas croiser le PSG sur sa route…